Les verbes auxiliaires en espagnol (haber, ser, estar)

Les auxiliaires : « haber », « ser » et « estar »

Comme en français, il existe les temps composés en espagnol. Dans cette forme grammaticale, les auxiliaires sont présents et sont au nombre de trois : il s’agit des verbes « haber », « ser » et « estar ».

On retrouve également ces auxiliaires dans des périphrases. Il semble important de connaître la signification de chacun des verbes ainsi que la différence entre eux afin de les employer convenablement.

Nous allons donc voir les différentes caractéristiques de ces trois auxiliaires.

L’auxiliaire « haber »

« Haber » est avant tout un verbe signifiant « avoir ». De la même façon qu’en français, nous pouvons l’employer dans un temps composé sous forme d’auxiliaire.

  • He comido. (J’ai mangé.)

Il faut noter que le participe des temps composés est invariable en espagnol. De plus, il ne peut être séparé de l’auxiliaire « haber » par un autre mot.

  • Gracias por este curso, lo he entendido muy bien et non Gracias por este curso, lo he muy bien entendido.

Par ailleurs, « haber » s’utilise également dans les périphrases. Dans cette structure, ce verbe a un sens d’obligation. Il peut s’écrire de cette façon : Hay + que + infinitif.

  • Hay que trabajar para viajar.

Il s’emploie également conjugué à toutes les personnes du singulier et du pluriel. Dans ce cas, on opte pour l’écriture suivante : Haber (conjugué) + de + infinitif.

  • He de trabajar para viajar.

L’auxiliaire « ser »

Concernant l’auxiliaire « ser », qui signifie « être », il s’utilise uniquement dans la forme passive.

  • Ayer fui al parque para caminar un poco.

L’auxiliaire « estar »

Pour sa part, l’auxiliaire « estar », bien qu’il ait la même signification que le verbe « ser » à la base, se distingue des deux auxiliaire précédents.

Premièrement, l’auxiliaire « estar » est utilisé comme verbe de locution.

  • Tu piso está muy lejos.

Deuxièmement, cet auxiliaire est souvent employé dans la périphrase dont la forme est : estar + gérondif. Cette forme exprime une continuité et peut se traduire en français par « être en train de ».

  • Estoy haciendo una cosa muy importante. (Je suis en train de faire une chose très importante.)

Quelques nuances entre les auxiliaires « haber » et « estar »

Enfin, il semble important de repérer les quelques différences entre les auxiliaires « haber » et « estar » qui peuvent être confondus lors des indications de lieu.

En effet, on utilise « hay » lorsque l’on souhaite évoquer un lieu indéterminé alors qu’on emploie « está » ou « están » pour parler de lieux particuliers.

Exemples :

  • Hay un perro / Está el perro
  • Hay algunas estatuas en este lugar / Están las estatuas en este lugar
  • Hay pocas flores / Están pocas flores
  • Hay muchos perros / Están mis perros

En conclusion, il semble nécessaire de connaître les différentes caractéristiques des auxiliaires « haber », « ser » et « estar » ainsi que la distinction entre eux afin de les employer convenablement dans les temps composés et les périphrases.

_

©Espagnolpratique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *