Les fautes de grammaire courantes en espagnol

👉 Les erreurs de grammaire les plus fréquentes à éviter en espagnol

_

L’espagnol et le français ont beaucoup de ressemblances, mais aussi des différences réelles. L’étudiant en langues a souvent tendance à calquer sa langue maternelle sur celle qu’il apprend. C’est parfois une source d’erreur, comme nous allons le voir.

Expressions pronominales

Les verbes pronominaux sont nombreux en espagnol comme en français, mais beaucoup d’expressions très courantes sont pronominales en espagnol et ne le sont pas en français. C’est une source d’erreur fréquente.

  • Te lo mereces.
    Tu le mérites (littéralement : tu te le mérites).
  • ¡Comete lo! ¡Tomate lo!
    Mange-le ! Bois-le !
  • Tengo que irme.
    Je dois partir.
  • ¿No te avergüenzas?
    Tu n’as pas honte ?
  • No puede dormirse.
    Il ne peut pas dormir, il n’arrive pas à s’endormir.
  • ¿Te inventaste este mueble?
    Tu as fabriqué ce meuble (toi-même) ?
  • Me arrepiento de esas palabras.
    Je regrette ces paroles.
  • Se negó a ayudarme.
    Il a refusé de m’aider.
  • Se me perdieron las gafas.
    J’ai perdu mes lunettes.
  • Me hice el loco.
    J’ai fait le fou, j’ai fait semblant de ne pas comprendre.

Inversement, certaine expressions courantes sont pronominales en français, pas en espagnol.

  • Peleamos.
    Nous nous sommes disputés.
  • Recuerdo muy bien que lo hice.
    Je me rappelle très bien que je l’ai fait.
  • Tengo que descansar.
    Je dois me reposer.

Subjonctif imparfait

L’imparfait du subjonctif existe dans les deux langues. Cependant, il a disparu du français oral courant, remplacé par le présent, alors que son usage est indispensable en espagnol, y compris dans la langue courante et familière.

  • Le dijo que se callara.
    Il lui a dit de se taire (qu’il se taise, littéralement : qu’il se tût).
  • Te lo di para que lo usaras.
    Je te l’ai donné pour que tu l’utilises (que tu l’utilisasses).

Subjonctif présent et futur

Dans une proposition subordonnée de temps, le subjonctif présent espagnol a valeur de futur. Une erreur courante consiste à employer le futur dans ce cas.

  • Te lo diré cuando vuelvas.
    Je te le dirai quand tu reviendras.
  • Avíseme tan pronto como el caso esté listo.
    Faites-moi savoir dès que l’affaire sera prête.

Usage du passé simple

Ce temps grammatical est cantonné aux récits littéraires en français, mais il est d’usage courant en espagnol, particulièrement en Amérique latine. Il est souvent l’équivalent du passé composé français, dont il est proche.

  • ¿Donde lo compraste?
    Où l’as-tu acheté ?
  • ¿A que hora llegaron anoche?
    À quelle heure sont-ils arrivés hier soir ?
  • ¡Te equivocaste!
    Tu t’es trompé !

Le passé composé ouvre le champ des possibilités sur le présent, alors que le passé simple exprime qu’une action ou un fait appartient définitivement au passé.
Ce point est important dans les phrases négatives, où le choix du temps permet en espagnol des nuances d’expression très claires, évidentes pour un hispanophone, et souvent sources de maladresse ou d’erreur quand la langue est mal maîtrisée.

  • No lo he hecho.
    Je ne l’ai pas fait (mais je le ferai peut-être plus tard).
  • No lo hice.
    Je ne l’ai pas fait (et je ne le ferai pas).
  • Esa mujer no ha tenido hijos.
    Cette femme n’a pas eu d’enfants (pas encore, mais elle en aura peut-être).
  • Esa mujer no tuvo hijos.
    Cette femme n’a pas eu d’enfants (et n’en aura plus).

Ser et Estar

C’est une difficulté classique de l’apprentissage de l’espagnol, puisque ces deux verbes se traduisent de la même façon en français et dans bien d’autre langues.

Règle de base
On utilise ser quand on parle de la nature des êtres ou des choses, qui ne peut pas changer (ou pas facilement).

  • Soy plomero.
    Je suis plombier (c’est mon métier).
  • Es ingles.
    Il est anglais.
  • Este regalo es para mí.
    Ce cadeau est pour moi.

On utilise estar pour désigner ce qui est lié aux circonstances, au temps et à l’espace.

  • Estoy en mi cuarto.
    Je suis dans ma chambre.
  • España está en Europa.
    L’Espagne est en Europe.
  • Estábamos en el siglo 19.
    Nous étions au 19e siècle.
  • ¿Está Juan?
    Juan est-il ici (est-il présent) ?

La règle de base est simple et utile, mais malheureusement, elle n’est pas toujours applicable. Dans les cas suivants, le choix du verbe est impératif, bien qu’il puisse sembler contredire la règle de base.

  • Somos cinco personas en el coche, en el ascensor…
    Nous sommes cinq personnes dans la voiture, dans l’ascenseur…
  • Son las tres.
    Il est trois heures.
  • Hoy es el 2 de agosto.
    On est le 2 août aujourd’hui.
  • Portarse así de mal no está bien.
    Il n’est pas bien de se comporter si mal.

Sans attribut, ser a le sens de se produire, se tenir, avoir lieu.

  • La cumbre es en Madrid.
    Le sommet se tient à Madrid, a lieu à Madrid
  • El concierto será en Londres.
    Le concert aura lieu à Londres.

Une même phrase peut parfois employer ser ou estar, mais avec un sens différent :

  • Es de mal genio.
    Il est de mauvaise humeur (c’est le cas généralement, c’est son caractère).
  • Está de mal genio.
    Il est de mauvaise humeur (en ce moment, aujourd’hui, ces jours-ci…).
  • Este abrigo es caliente.
    Ce manteau est chaud (il tient chaud).
  • Este abrigo está caliente.
    Ce manteau est chaud (au toucher, il sort du séchoir, il était au soleil…).
  • Es negro.
    Il est noir (de couleur).
  • Está negro.
    Il est en colère.
  • Es vivo.
    Il est vif (rapide, agile).
  • Está vivo.
    Il est vivant.

La distinction n’est pas toujours claire, notamment dans les références à un lieu fixe. Les deux verbes sont indifféremment utilisés par des locuteurs natifs dans de nombreuses phrases avec sensiblement le même sens, même si seul estar est correct selon les cours académiques.

  • ¿Dónde es/está tu casa?
    Où est ta maison ?
  • Mi casa es/está en la esquina.
    Ma maison est au coin de la rue.
  • Minneapolis es/está en Minnesota.
    Minneapolis est dans le Minnesota.

De la même façon, estar est en principe de rigueur avec un participe passé, mais ser est couramment employé.

  • Está/es prohibido pisar el césped.
    Il est interdit de marcher sur l’herbe.

Le sens est sensiblement le même, avec peut-être une nuance dans le caractère provisoire ou permanent de l’interdiction.

Por et para

C’est l’autre difficulté classique. Ces deux mots se traduisent souvent par « pour » en français.

Règle de base
Por exprime la cause, les sentiments, la notion de durée ou de déplacement circonscrit.
Para exprime la finalité, la destination spatiale, une date future, une perception ou une opinion.

  • Me lo prestó por dos meses.
    Il me l’a prêté pour deux mois.
  • Paseamos por el centro comercial.
    Nous nous promenons dans le centre commercial.
  • Lo compré por 50 €.
    Je l’ai acheté pour 50 €.
  • Gracias por su confianza.
    Merci de votre confiance.
  • Esta tarea es para el lunes.
    Cette tâche est pour lundi.
  • Fue un golpe muy duro para él.
    Cela a été un coup très dur pour lui.
  • Este regalo es para mí.
    Ce cadeau est pour moi.
  • A caballo vamos para el monte.
    Nous allons à la montagne à cheval.
  • Estamos para acabar.
    Nous avons presque terminé.

Là aussi, la règle de base est parfois contredite, au moins en apparence, notamment parce que les notions de cause et de finalité peuvent se rejoindre. Por est obligatoire dans les exemples ci-dessous.

  • Luchábamos por la vida.
    Nous luttions pour la vie (en raison de la vie).
  • Pelearon por eso.
    Ils se sont disputés pour ça (à cause de ça).

Les deux prépositions sont parfois possibles, mais le sens n’est pas exactement le même.

  • Lo hago por ti.
    Je le fais pour toi (à cause de toi, par égard pour toi).
  • Lo hago para ti.
    Je le fais pour toi (pour te faire plaisir, te rendre service).

On voit que si l’espagnol peut sembler facile pour un francophone, sa maîtrise ne l’est pas toujours. Mais la connaissance de quelques idées de base couplée à la pratique permet d’éviter les erreurs courantes, qui sembleront bientôt évidentes.

_

©Espagnolpratique.com

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *